Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

!!!!!!    Pour ceux qui prennent en route, le début, c'est par ...   !!!!!!!

 

 

Mercredi matin.

Dès le réveil, la réalité nous rattrape bien trop vite à notre goût, puisqu’avant même d’ouvrir les yeux, l’ambiance chaleureuse du camping a su traverser sournoisement les fines parois de notre tente pour envahir joyeusement notre retranchement.

Jour3 dialogue1

On hésite pendant un moment à en ne pas sortir de la journée, mais la chaleur* nous fait finalement réaliser que ce n’est pas la bonne solution.

* Notre emplacement étant au rasibus du soleil, cf épisode précédent.


Bonne excuse pour nous échapper immédiatement du camping : nous sommes à court de gaz, et le café froid, c’est pas bon.


Direction le village.

Prise de position stratégique dans LE café du patelin, situé à l’angle du croisement des deux rues du village et dont la terrasse borde sympathiquement la départementale (autant dire qu’il ne faut pas laisser dépasser sa chaise en dehors de la terrasse au risque de se retrouver 5km plus loin par inadvertance).


Premier café. 
Deuxième café.
Troisième café.
Quand on commence à trembler nerveusement, on se décide à partir.


Un peu de chance tout de même dans notre malheur; nous sommes coincées ici le seul jour où il y a une animation. Dans les rues du village est déployé un vide-grenier, où tous les habitants du coin exposent fièrement des bribes de leurs vies, des jouets abimés du petit dernier aux bijoux noircis de feu Mamie Germaine en passant par la collection 80’ de VHS de tonton Jean.


Au milieu de tout ça, on arrive quand même à trouver notre bonheur ; moi, le premier tome de « à la recherche du temps perdu » - rien que pour pouvoir dire « cet été, je me fais Proust » parce que ça me fait bien marrer – et ce même si le vendeur m’indique gentiment que « vous allez voir, c’est chiant » et N. un vieux réveil qui lui vaut également quelques railleries sur le reste du chemin :

Jour3 dialogue2

(Dixit un des exposant qui lui-même essayait de refourguer un bon paquet de saloperies.)


Retour au camping, et re-désertion immédiate pour l’après-midi ; mission rivière.

J’entame Proust.

N. teste l’eau et disparaît de mon champs de vision au bout de 10 mn et pendant 5 secondes, la possibilité qu’elle se soit noyée m’effleure, mais quand même, y’a même pas 50 cm d’eau et j’ose croire qu’elle aurait la présence d’esprit de relever la tête si elle s’était gaufrée.

Finalement, alors que je suis en train de réfléchir que p’t-être que non finalement, elle réapparait ravie – et en vie - avec un tas de boue dans les bras. 


Très fière de sa pêche miraculeuse, elle décide qu’on va jouer au salon de beauté et nous appliquons donc très méthodiquement cette mélasse sur nous.


Et puis après on attend, pour voir ce que ça fait.
Au début, froid.
Après, rien.
Ensuite, mal. Ca tire quand c’est sec (au bout d’1h30 d’attente, quand même).

 

Jour3 argile


On galère un peu à enlever tout ça à la fin, mais on s’en sort finalement plutôt bien pour une activité issue de l’esprit obscur et sinueux de N.


Retour au camping, où sans surprise, les apéros ont repris – mais s’étaient-ils d’ailleurs jamais interrompus?


La soirée se déroule principalement au bloc sanitaire, sachant que c’est le seul endroit où on peut recharger nos portables.


De là, nous avons une vue plongeante sur LE rassemblement de jeunes du camping. Une faune sauvage très particulière et assez fascinante, où les rituels amoureux se devinent assez aisément via les diverses vacheries qui fusent et les coups portés.

Jour3-F.jpg

minaude une gracieuse jeune fille à l’adresse de l’élu de son cœur.


Jour3-dialoguesG-copie-1.jpg

objecte l’élégant damoiseau à sa dulcinée.

 

Bon, ils sont moins saouls que leurs distingués géniteurs, mais ça reste pas beau à voir quand même. 

 

Pour nous, extinction des feux relativement tôt dans l’espoir que cette dure épreuve s’achève au plus vite.


Jour3-tente-copie-1.jpg

Rideau.


Partager cette page

Repost 0
Published by

Bienvenue!

Attention: toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes serait parfaitement fortuite étant donné que je ne me coiffe jamais comme ça.

Rechercher

Bannière gauche 3

Et puis...

ErnestineChroniqueU2

Et aussi

Bannière camping4     

Jour 1  "L'arrivée au Lieu-Dit"   
Jour 2  "La Peur" & "La Déconvenue"
Jour 3  "Longueurs"   
Jour 4  "Le retour des enfants prodigues" 
Jour 5  "L'acharnement du sort"      
Jour 6  "L'apothéose" Parties 1&2
Jour 7 "La dernière"